Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 23 septembre 2021 - Saint Constant
Publié le : 21 juin 2005 Source :
 
ImprimerZoom

Les plus lues

     

    La une (News)

    France : Pour l’annulation d’une épreuve du baccalauréat

    Des associations françaises demandent l’annulation d’une question du baccalauréat, pour raisons de liberté de conscience. La revue de presse « gènéthique » (www.genethique.org) fait le point.

    La presse française se fait en effet l’écho des contestations qui ont vu jour après la révélation du sujet scientifique du bac L (cf. revue de presse de la Fondation Jérôme Lejeune du 17/06/05). Il était demandé aux élèves de "dégager des arguments en faveur de l’autorisation légale de l’IVG en France".

    La justification de l’avortement "est un sujet impossible à soutenir pour beaucoup, croyants ou non" a déclaré Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune.

    Avec l’Association pour la Fondation de service politique, la Fondation Lejeune a écrit une lettre au ministre français de l’Éducation nationale, M Gilles de Robien, nouvellement nommé à ce poste, pour lui demander que cette question ne soit pas notée à défaut de quoi elles envisagent d’entamer un recours en annulation de l’épreuve.

    Ces associations estiment que l’épreuve est "injuste" parce qu’elle mettait en cause "la liberté de conscience" des candidats obligés de "défendre une thèse discutable avec des arguments erronés".

    Le document avec le sujet de SVT pour les terminales série L

    La question écrite de madame Boutin au Gouvernement

    Vous pouvez réagir contre la manipulation des enfants condamnés à donner des arguments en faveur de l’avortement et contre le parti pris idéologique des réponses non scientifiques imposées par l’Education Nationale dans un sujet du BAC 2005.

    Votre mail doit dénoncer plusieurs points :
    - Le caractère idéologique, doctrinal et totalitaire des questions et des réponses (surtout la question 4)
    - Les erreurs scientifiques des réponses, comme le stérilet présenté comme un contraceptif ce qu’il n’est pas.
    - La discrimination des candidats, qui raisonnant scientifiquement, n’arrivent pas à la conclusion que l’IVG ne joue pas sur la démographie...
    (cf en fin de mail un exemple de courrier...)

    Ecrivez :
    Auprès du Ministère :- au directeur de l’enseignement scolaire directeur.desco@education.gouv.fr

    - au médiateur de l’Éducation nationale, mediateur@education.gouv.fr

    A votre recteur d’académie :

    Ce.Recteur@ac-aix-marseille.fr
    Ce.Recteur@ac-amiens.fr
    Ce.Recteur@ac-besancon.fr
    Ce.Recteur@ac-bordeaux.fr
    Ce.Recteur@ac-caen.fr
    Ce.Recteur@ac-clermont.fr
    Ce.Recteur@ac-corse.fr
    Ce.Recteur@ac-creteil.fr
    Ce.Recteur@ac-dijon.fr
    Ce.Recteur@ac-grenoble.fr
    Ce.Recteur@ac-lille.fr
    Ce.Recteur@ac-limoges.fr
    Ce.Recteur@ac-lyon.fr
    Ce.Recteur@ac-montpellier.fr
    Ce.Recteur@ac-nancy-metz.fr
    Ce.Recteur@ac-nantes.fr
    Ce.Recteur@ac-nice.fr
    Ce.Recteur@ac-orleans-tours.fr
    Ce.Recteur@ac-paris.fr
    Ce.Recteur@ac-poitiers.fr
    Ce.Recteur@ac-reims.fr
    Ce.Recteur@ac-rennes.fr
    Ce.Recteur@ac-rouen.fr
    Ce.Recteur@ac-strasbourg.fr
    Ce.Recteur@ac-toulouse.fr
    Ce.Recteur@ac-versailles.fr

    Pour qu’ils réagissent auprès du Ministère et parce qu’ils ont une lourde tâche :
    Ecrivez et encouragez vos directeurs et délégués diocésains de l’enseignement catholique. (ou par mail)

    Accès au site de l’enseignement catholique puis chercher votre région et votre département :
    http://www.scolanet.net/www/pages_statiques/portail/caec_dd/france_dd.html

    Ecrivez au président de l’UNAPEL
    secretariat@unapel.org

    Ecrivez à votre président d’URAPEL union régionale des parents d’élèves. (ou par mail)

    urapel.aix-marseille@wanadoo.fr (Aix Marseille)
    alainraynaud@aol.com (Amiens)
    urapel.fc@wanadoo.fr (Besançon)
    urapel.caen@wanadoo.fr (Caen)

    U.R.A.P.E.L.Clermont-Ferrand
    28, Rue B. Brunhes
    B.P. 284 — 3022 Clermont-Ferrand - Cedex 02
    Téléphone/Fax : 04.73.91.44.51(Clermont-Ferrand)

    urapel@apel75.com (Créteil)

    URAPEL Grenoble
    4, avenue de la Visitation BP 144
    74004 ANNECY cedex
    Tél : 04 50 33 09 29 — Fax : 04 50 45 43 86 (Grenoble)

    udapel971@wanadoo.fr (Guadeloupe)
    raymonde.castor@wanadoo.fr (Guyane)
    UDAPEL-LILLE@wanadoo.fr (Lille)
    urapellim@wanadoo.fr (Limoges)
    urapel.lyon@wanadoo.fr (Lyon)
    urapel.martinique@wanadoo.fr (Martinique)
    urapellang@wanadoo.fr (Monptellier)
    urapel.lorraine@wanadoo.fr (Nancy Metz)

    URAPEL Nantes
    47 rue François Bruneau BP 44104
    44041 Nantes cedex 1
    Tél : 02 40 14 57 00 - Fax : 02 40 74 66 63 (nantes)

    urapelnicecorse@wanadoo.fr
    urapelorleans@apelcentre.org (Orléans Tours)
    urapel@apel75.com (Paris)
    urapel19@free.fr (Poitiers)
    urapel.champardenne@wanadoo.fr (Reims)
    urapel.bretagne@wanadoo.fr (Rennes)
    urapel.reunion@laposte.net (Réunion)

    URAPEL Rouen
    43 route de Neufchatel
    76044 Rouen cedex 1
    Tél : 02 35 07 27 62 -Fax : 02 35 07 27 63

    apel.alsace@wanadoo.fr (Strasbourg)
    apel.toulouse@wanadoo.fr (Toulouse)
    secretariat@urapelversailles.asso.fr (Versailles)

    Exemple de lettre :

    Monsieur,

    L’épreuve de SVT du Bac 2005 pour les classes de premières L constitue un provocation grave par le choix du sujet " la contraception" et plus particulièrement la question 4 où il est explicitement demandé aux candidats de dégager des arguments unilatéraux en faveur de l’avortement.. En effet, la justification de l’avortement est un sujet irrecevable, impossible à soutenir pour beaucoup. Imagine-t-on qu’on puisse choisir de justifier la torture ou la peine de mort, de dégager des arguments en faveur de l’esclavage ou de la déportation ?

    Dans le domaine de l’éducation on apprend que la science a un caractère objectif et cette épreuve de sciences devient idéologique et doctrinale aussi bien dans les questions orientées que dans le corrigé disponible.

    De plus des erreurs scientifiques s’ajoutent à la subjectivité du sujet, comme le stérilet présenté comme un contraceptif alors qu’il a le plus souvent un effet abortif, ce que tout médecin sait.

    Enfin cette épreuve aura provoqué la discrémination des candidats, qui raisonnant scientifiquement, n’arrivent pas aux mêmes conclusions que celles du corrigé...
    En conséquence les questions 2 et 4 ne devraient pas rentrer dans la notation.

    Veuillez croire, Monsieur, à mon attachement au service public d’Education et de Recherche.


    Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales