Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 25 septembre 2017 - Saint Firmin
Publié le : 6 juin 2005 Source :
 
ImprimerZoom

Les plus lues

     

    La une (News)

    Monseigneur Jacquin bléssé par des activistes d’act up à Notre Dame de Paris

    Cette fois ci, la violence n’était plus que verbale pour les militants d’Act-Up (une cinquantaine selon l’association) qui ont pénétré dans Notre-Dame de Paris où ils ont plagié un « mariage » de deux femmes, avec un des membres du groupe déguisé en prêtre.

    En effet, à cette parodie scandaleuse se sont joint insultes proférées contre Benoît XVI (des militants scandaient : "Benoît XVI, homophobe, complice du sida") et des coups qui ont blessé l’archiprêtre, monseigneur Patrick Jacquin. Touché à la nuque, il a reçu sur place les premiers soins des pompiers.

    "Il y a eu une manifestation dans la cathédrale, c’étaient des sauvages. J’ai été mis à terre et piétiné, frappé par derrière à la base du cou, c’est scandaleux de s’en prendre à moi et au pape", a-t-il déclaré à l’AFP.

    "Cette bande musclée a envahi la cathédrale créant un trouble manifeste de l’ordre public. Je me réserve le droit avec l’archevêché de porter plainte contre ces actes barbares, odieux et scandaleux", a-t-il ajouté.

    Pour sa part, le président d’Act Up Paris à dénoncé une "mise en scène" du prêtre et l’ « agressivité » du service de sécurité ayant voulu arracher leur banderole.

    Comme à leurs habitudes, les militants ont particulièrement pris soin de soigner le décorum de la mise en scène couverte par leurs photographes et caméramen.

    Les adeptes d’Act Up avaient participé le matin même à un rassemblement devant la mairie de Paris "contre l’homophobie et pour l’égalité des droits", marquant le premier anniversaire du mariage homosexuel de Bègles (Gironde).

    De nombreux chrétiens s’étaient déjà émus en début d’année des actions du groupe des Panthères Roses ayant entravées à plusieurs reprises le service dominical de la cathédrale de Paris. Cette association se présentant comme étant un « Réseau de pédégouines énervées par l’ordre moral, le patriarcat, le sexisme, le racisme, le tout-sécuritaire, les régressions sociales ».

    Concernant Act Up, le Salon Beige rappelle que la Direction Générale de la Santé subventionne cette association au nom de la recherche et de la prévention du sida.

    Encore une fois, les problèmes du sida, du préservatif et de l’homosexualité sont confondus, participant à dessein à la désinformation vis-à-vis du message de l’Eglise.

    On peut appeler courtoisement l’attention du nouveau ministre de la Santé sur l’usage qui est fait de ses subventions, faute d’adresse électronique sur son site, s’adresser au standard du ministère : 01 40 56 60 00.

    Et pour appeler (courtoisement toujours !) l’attention de M. Sarkozy sur le trouble à l’ordre public créé par Act-Up, le ministère de l’Intérieur nous offre un formulaire.

    Nous vous proposons également d’envoyer via le formulaire de contact général un simple mot d’affection à Monseigneur Patrick Jacquin, personnage particulièrement sympatique et chaleureux, toujours fidèle dans le service de sa lourde mission d’archiprêtre et recteur de la cathédrale de Paris.

    Nous lui ferons parvenir directement vos messages d’attention.

    Dernière minute :

    Selon l’AP, le service de communication de la cathédrale a annoncé dans un communiqué son intention de porter plainte avec constitution de partie civile. Selon lui, l’archiprêtre Mgr Jacquin « a été ceinturé puis frappé à la nuque par deux individus » avant de s’évanouir. Il dénonce des « propos cathophobes, notamment à l’encontre du pape Benoît XVI », qui relèvent d »’une incitation à la haine raciale et religieuse ».

    Suite de l’intrusion d’Actu Up à Notre Dame et communiqué de l’Archevêché.


    Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales