Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 23 novembre 2017 - Saint Clément Ier
Pages : 0 | ... | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120 | 135 | ... | 31680
Les archives

Les news

Reprise des audiences générales du mercredi, ce 5 août
Visites : 82 | Publié le : 3 août 2015
La rencontre de Jésus "illumine tous les jours de la vie"
Visites : 126 | Publié le : 3 août 2015
Pas de vacances pour la charité du pape
Visites : 81 | Publié le : 3 août 2015
ONU : « Un pas en avant » vers une économie plus juste
Visites : 50 | Publié le : 3 août 2015
Le « Pardon d’Assise » : le sacrement de la réconciliation c’est le sacrement de la miséricordeLe pape François évoque la bonne "honte" que tout le monde ressent dans le sacrement de la réconciliation qu’il appelle "sacrement de la miséricorde" Le pape a évoqué le pardon d ‘Assise, dimanche, 2 août, après l’angélus de midi, à propos de l’indulgence plénière obtenue par saint François d’Assise, ou "Pardon de la Portioncule", du 1er août à midi au 2 août à minuit. On prie le Credo, et aux intentions du pape, le Notre Père, le Je vous salue Marie, un Gloire au Père. Une démarche faite ensemble dans les églises romaines, à la fin des messes. Des prières accompagnées de la Confession individuelle et de communion sacramentelle. « C’est vrai que quand nous allons au confessionnal, nous ressentons un peu de honte. Cela arrive à tout le monde, à nous tous, mais nous devons nous souvenir que même cette honte est une grâce qui nous prépare à l’embrassement du Père, qui toujours pardonne et toujours pardonne tout », a expliqué le pape. « Aujourd’hui, on fait mémoire du « Pardon d’Assise ». C’est un appel fort à se rapprocher du Seigneur dans le sacrement de la Miséricorde et aussi en recevant la Communion », a-t-il rappelé. « Il y a des gens qui ont peur de s’approcher de s’approcher de la Confession, en oubliant que, là, nous ne rencontrons pas un juge sévère, mais le Père immensément miséricordieux », a ajouté le pape.Le pape François évoque la bonne "honte" que tout le monde ressent dans le sacrement de la réconciliation qu’il appelle "sacrement de la miséricorde" Le pape a évoqué le pardon d ‘Assise, dimanche, 2 août, après l’angélus de midi, à propos de l’indulgence plénière obtenue par saint François d’Assise, ou "Pardon de la Portioncule", du 1er août à midi au 2 août à minuit. On prie le Credo, et aux intentions du pape, le Notre Père, le Je vous salue Marie, un Gloire au Père. Une démarche faite ensemble dans les églises romaines, à la fin des messes. Des prières accompagnées de la Confession individuelle et de communion sacramentelle. « C’est vrai que quand nous allons au confessionnal, nous ressentons un peu de honte. Cela arrive à tout le monde, à nous tous, mais nous devons nous souvenir que même cette honte est une grâce qui nous prépare à l’embrassement du Père, qui toujours pardonne et toujours pardonne tout », a expliqué le pape. « Aujourd’hui, on fait mémoire du « Pardon d’Assise ». C’est un appel fort à se rapprocher du Seigneur dans le sacrement de la Miséricorde et aussi en recevant la Communion », a-t-il rappelé. « Il y a des gens qui ont peur de s’approcher de s’approcher de la Confession, en oubliant que, là, nous ne rencontrons pas un juge sévère, mais le Père immensément miséricordieux », a ajouté le pape.Le pape François évoque la bonne "honte" que tout le monde ressent dans le sacrement de la réconciliation qu’il appelle "sacrement de la miséricorde" Le pape a évoqué le pardon d ‘Assise, dimanche, 2 août, après l’angélus de midi, à propos de l’indulgence plénière obtenue par saint François d’Assise, ou "Pardon de la Portioncule", du 1er août à midi au 2 août à minuit. On prie le Credo, et aux intentions du pape, le Notre Père, le Je vous salue Marie, un Gloire au Père. Une démarche faite ensemble dans les églises romaines, à la fin des messes. Des prières accompagnées de la Confession individuelle et de communion sacramentelle. « C’est vrai que quand nous allons au confessionnal, nous ressentons un peu de honte. Cela arrive à tout le monde, à nous tous, mais nous devons nous souvenir que même cette honte est une grâce qui nous prépare à l’embrassement du Père, qui toujours pardonne et toujours pardonne tout », a expliqué le pape. « Aujourd’hui, on fait mémoire du « Pardon d’Assise ». C’est un appel fort à se rapprocher du Seigneur dans le sacrement de la Miséricorde et aussi en recevant la Communion », a-t-il rappelé. « Il y a des gens qui ont peur de s’approcher de s’approcher de la Confession, en oubliant que, là, nous ne rencontrons pas un juge sévère, mais le Père immensément miséricordieux », a ajouté le pape.
Visites : 32 | Publié le : 3 août 2015
archives
Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales