Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
Rouge - Saint Jacques 26 juillet 2014 - Sainte Anne
Publié le : 23 juin 2006 Source :
 

 

Prêtrise

Témoignages : Prêts à être prêtres pour l’éternité !

Une question à Alexis Wiehe, Mauricien : Jésus dans ta vie, pour la vie... c’est comment ?

Imaginez votre ordinateur sans écran ! Votre clavier est branché, votre souris aussi. Le disque dur n’a perdu aucun de ses gigas, les fichiers sont toujours là, tout est intact. Mais il n’y a pas d’écran. Et vous ne pouvez rien faire. Car sans écran, il n’y a pas de lumière, et sans lumière, on peut tout essayer... on a toutes les chances de se planter. J’ai vécu cette misère en laissant bêtement tomber, un jour, mon premier ordinateur portable. J’ai vécu une misère encore plus grande, en vivant de longues années sans Jésus. Et le contraste entre cette vie " avant " et " après " L’avoir accueilli, m’a permis d’expérimenter qu’Il est vraiment Dieu, ma lumière et mon Salut, Celui sans qui je ne peux rien faire !

Quels que soient mon QI, mes expériences, mes relations, mes projets, si je n’ai pas le Christ, je suis comme un ordinateur sans écran, sans lumière, bon à rien. Jésus est la lumière de ma vie, car Lui seul me donne de voir le vrai visage de Dieu, et de considérer avec sa clarté divine la réalité de ce qui est.

Don Jacques-Marie, diacre de la Communauté Saint-Martin : Aujourd’hui, pouvez-vous dire que vous avez toujours été appelé à être prêtre ? Comment discerner une vocation si fragile ?

Oui, je suis certain d’avoir toujours été appelé par Dieu à me donner entièrement à lui pour le service de l’Église, pour le service des fidèles et de tous les hommes en devenant prêtre ! À l’aube de mon ordination sacerdotale, je puis reprendre la phrase du Psaume : "Dès le sein maternel le Seigneur m’a choisi". Je rends grâce pour la fidélité sans faille de Dieu à me guider sans relâche, à me nourrir dans les joies, à me soutenir dans les épreuves, à me guider selon ses voies, à m’attirer à lui par la grâce des sacrements.

Mais Dieu ne guide pas tous ses serviteurs de la même manière. Certains traversent des temps de doute avant de percevoir un appel divin à devenir prêtre. Pour discerner un appel de Dieu, il convient de se mettre en présence de son Amour, Dieu aime chacun de nous personnellement, il appelle chacun par son nom et veut le bonheur de tous ses enfants.

Tout homme peut percevoir l’amour de Dieu, un appel à la sainteté. Certains sont cependant appelés à "suivre" le Seigneur et à "demeurer avec lui". Ceux-là sont en doivent particulièrement rechercher ce que Dieu attend d’eux, comment Dieu veut les combler de son Amour et le don qu’Il attend en retour. Il est souhaitable d’être guidé par un prêtre pour vérifier sa vocation.

Alexis, qui parle pas mal reprend... et précise le rôle du prêtre aujourd’hui, en version informatique.

Le prêtre est appelé par le Christ, consacré et envoyé par Lui, afin de devenir... tête de réseau, moteur de recherche, homme de la connexion.

- Tête de réseau pour que tous ceux qui ont été branchés sur le Christ par leur baptême, puissent recevoir de Lui les données vitales de la grâce, pour le demeurer, et le devenir de plus en plus.

- Moteur de recherche pour tous ceux qui sont en quête de vérités essentielles : le prêtre est un traducteur, pour que la Bonne Nouvelle du Christ atteigne le cœur profond et l’existence de tout homme qui cherche la lumière.

- Homme de la connexion, et pas n’importe laquelle : celle d’une alliance nouvelle et éternelle qui doit rassembler toute l’humanité en un seul Corps uni, appartenant à une seule tête : le Christ.

C’est Jésus, prêtre, prophète et roi, qui désire se communiquer aux hommes et les attirer tous à Lui, pour leur donner la Vie. Pour cela, il se choisit des prêtres, comme autant de pauvres instruments. Pauvres, mais indispensables. Cette vocation très grande exige que l’on soit très petit, pour manifester le Visage du Christ, sa Parole, sa Présence, son Amour. Mais j’arrête là, priez pour moi...

Pierre-Hervé Grosjean Quelle différence entre le prêtre d’hier et le prêtre d’aujourd’hui ?

Aucune différence entre le prêtre d’hier et le prêtre d’aujourd’hui, mais le même don total au service de Dieu et de l’Eglise ! Un coeur de prêtre, depuis 2 000 ans, c’est un coeur de père, qui ne vit plus que pour révéler au monde la miséricorde du Père !

Entre nos "anciens" et nous, une même ardeur à servir et sauver, à annoncer Jésus et le faire aimer, à consoler, encourager, relever, soigner, sauver ! Un même amour de l’Eglise, de la Messe, de la confession, un même désir de donner Jésus au monde qui en a tant besoin...

Un prêtre d’aujourd’hui, en France, se sait dans un pays qui n’est plus chrétien, dans un pays devenu "terre de mission"... Cela redouble mon ardeur missionnaire, loin de tout complexe : nous sommes "au coeur de la bataille", aux avant-gardes, avec la même joie, pour servir et sauver... C’est immense !!!!

Une dernière question à Benoît Pouzin, frère aîné de " Glorious " (c’est lui qui leur a transmis le virus) : Prêtre de la "génération JMJ", qu’évoque pour toi la "nouvelle évangélisation" ?

La moisson est abondante, la mission aussi ! Pour moi, l’une des missions principales à mener demain auprès des jeunes sera tout à la fois de leur proposer de faire une rencontre personnelle d’amour avec le Christ, et les aider à rester disponibles. Disponible si le Seigneur les appelle à donner leur vie par amour, au service de l’Eglise. L’enjeu dans les familles et dans l’apostolat des jeunes sera de proposer le ministère de prêtre comme une vocation à part entière. On parle d’avenir. Prêtre doit faire parti de cet avenir possible. Vous savez les vocations c’est une peu comme le TGV ! C’est très pratique, on en a bien besoin, mais il faut que ça passe loin de chez nous !!

Il n’y aura de bonne "nouvelle évangélisation" qu’à la seule condition d’aimer le Christ et d’aimer l’Eglise. Je fais l’expérience dans ma paroisse que nous ne portons des fruits qu’à partir du moment où nous nous mettons à genoux, ensemble, devant le Seigneur, dans l’adoration. C’est du coeur du Christ que découle tout apostolat. Pour moi, cette nouvelle évangélisation ne pourra se vivre qu’en priant d’abord, et ensuite en oeuvrant !

Je rends grâce au Seigneur pour toutes ses merveilles. Je rends grâce qu’il m’ait choisi pour cette belle mission ! Il continue à en appeler plein d’autres... Restons disponibles et ouverts ! Je me confie à votre prière.


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales