Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 10 avril 2020 - Saint Fulbert
Publié le : 8 décembre 2005 Source :
 

 

A l’affiche

8 décembre : fête de l’Immaculée Conception

Tous ceux qui ont écouté Jean-Paul II au moins une fois dans leur vie ont entendu parler de l’importance de la Vierge Marie dans la vie des chrétiens. De fait, le 8 décembre l’Eglise fête l’une des plus importantes solennités mariales, et l’une des plus débattues, pendant pas moins de 1400 ans !

C’est que derrière le dogme, il s’agit de comprendre la place de Marie dans notre vie, et d’aller au ciel main dans la main avec elle. L’Immaculée Conception est la manière dont l’Eglise Catholique exprime le fait que Marie a été préservée du péché originel, en vue de sa mission de Mère du Christ et de mère des hommes.

Mais cela n’est pas tout. La rédemption anticipée signifie que Marie est sainte au plus haut degré dès sa conception et que grâce à sa coopération avec Dieu, elle est arrivée au Ciel pure de tout pêché. Une sainteté personnelle, sans égale dans tout le genre humain. Aussi dès les premiers siècles, les Chrétiens l’ont appelée « Panagia », la « toute sainte » en grec, pour exprimer cette prééminence de la « Sainte Vierge », la sainte par antonomase.

Les conséquences sont toutes simples et d’importance capitale pour ceux qui veulent vivre l’amitié avec Jésus. Grâce a sa sainteté, Marie est la Toute-puissance Suppliante, celle dont la prière est toujours exaucée, celle auprès de qui se réfugient les pécheurs, les affligés, les pauvres et les persécutés. Mais en plus, comme Mère de Jésus, Marie est mère de son corps mystique, l’Eglise. Pour cette raison, elle est notre « Mère très pure » que nous invoquons avec encore plus de confiance que notre maman de la terre, spécialement ceux qui comme Jean-Paul II sont orphelins.

Fêter l’Immaculée conception c’est fêter l’aurore du Salut, l’Etoile du Matin qui nous annonce que le Sauveur est tout proche, que sa mère vient d’être crée. Et de fait nous fêterons dans quelque semaine la joie par excellence, la venue du Sauveur. « Un enfant nous est né, un fils nous est donné », pour chacun d’entre nous.


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales