Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
Vert - Férie 19 septembre 2014 - Ste Emilie de Rodat
Publié le : 9 novembre 2012 Source : Zenit.org
 

 

Les news

Nigeria : devenir des hérauts de la Nouvelle évangélisation

ROME, vendredi 9 novembre 2012 (Zenit.org) – «  Préparez-vous à être les hérauts de la Nouvelle évangélisation  », demande aux séminaristes d’Owerri, au Nigeria, le cardinal Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples  : c’est ce que rapporte l’agence Fides, organe de ce dicastère.

Dans la chapelle du séminaire d’Owerri dédiée à Marie, Sedes Sapientiae, qui est « le coeur de tous les diocèses et congrégations qui envoient ici leurs séminaristes pour être préparés au sacerdoce », le préfet du dicastère missionnaire, le cardinal Fernando Filoni, a présidé l’eucharistie, ce vendredi matin, 9 novembre, en la fête de la Dédicace de la basilique du Latran.

Dans son homélie, le cardinal a rappelé tout d’abord ce que Benoît XVI affirme dans le motu proprio Porta Fidei : « C’est le don de l’Esprit Saint qui habilite à la mission et fortifie notre témoignage ».

Il a ensuite exhorté les formateurs, les professeurs et les séminaristes à chercher à être « le plus ouverts possible à la conduite de l’Esprit Saint » afin d’être en mesure de répondre de manière adéquate aux attentes de l’humanité.

« La vocation à devenir ou à être un prêtre, a déclaré le cardinal italien, n’est pas un choix que chacun de nous a fait mais il s’agit d’un appel du Seigneur Lui-même que nous avons accepté et auquel nous avons répondu par notre « oui »... le travail du séminaire est celui d’aider à faire l’expérience de l’action de l’Esprit Saint et à comprendre les choses de l’Esprit de Dieu. Il est nécessaire d’entrer dans un rapport intime avec l’Esprit Saint afin que les intentions du Seigneur sur nous deviennent claires ».


Il a souligné que « le séminaire doit être une école de sagesse et de sainteté » et que les années de la formation doivent préparer les « hérauts de la Nouvelle évangélisation », qui, au travers de nouvelles méthodes et d’un enthousiasme renouvelé, présentent le message évangélique « non pas comme une histoire ou une idée ou encore une idéologie mais comme un événement, une personne, à savoir Jésus Christ, mort et ressuscité le troisième jour ».

La formation au séminaire repose sur quatre piliers : la formation humaine, académique, spirituelle et pastorale. « Chacun de ces aspects est important », a souligné le cardinal Filoni qui s’est attardé en particulier sur la formation humaine et sur l’importance de la maturation, « pour devenir pour les autres un pont pour la rencontre avec le Christ ».


« Si les gens nous écoutent, a-t-il fait remarquer, ce ne sera pas parce que nous portons un col romain ou parce que nous pensons être des personnes importantes, mais ils nous écouteront parce que nous sommes témoins de Celui que nous professons comme notre Seigneur et Maître, Jésus-Christ. Dans ce but, la communauté du séminaire, doit être un lieu où la foi dans est professée, célébrée, vécue et priée dans sa plénitude et dans son authenticité. La foi croît lorsqu’elle est vécue ».


Avant d’exhorter les séminaristes à suivre le Seigneur Jésus «  sans réserve  » et de les confier à la protection maternelle de la Très Sainte Vierge Marie, Trône de la Sagesse, le cardinal italien a tenu à souligner qu’« être chrétien est un don » et « être appelés à suivre le Seigneur est un privilège ». Il ne faut donc pas « avoir peur d’offrir sa vie à Son Eglise ».



Zenit.org, 2006. Tous droits réservés
- Pour connaitre les modalités d´utilisation vous pouvez consulter :
www.zenit.org ou contacter infosfrench@zenit.org
- Pour recevoir les news de Zenit par mail vous pouvez cliquer ici
Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales