Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 27 novembre 2022 - Saint Maxime de Lérins
Publié le : 27 mars 2009 Source : Zenit.org
 

 

Les news

Vietnam : Procès en appel contre les huit catholiques de Thai Ha

ROME, Vendredi 27 mars 2009 (ZENIT.org) - Le procès en appel contre les huit catholiques de Thai Ha, au Vietnam, accusés de destruction de biens et de troubles à l’ordre public, a eu lieu ce vendredi matin, indique Eglises d’Asie (EDA), l’agence des Missions étrangères de Paris (MEP). « Le tribunal s’est contenté de reprendre très exactement les condamnations portées contre les accusés, le 8 décembre dernier, par le tribunal de première instance ».

Aux environs de 15 heures (heure locale), ce 27 mars 2009, une foule de plus de 5 000 catholiques et sympathisants attendant devant le tribunal depuis l’aube, a pris connaissance sans étonnement véritable, du verdict rendu par les juges du tribunal de Hà Dông (près de Hanoi), devant lesquels comparaissaient en appel les huit catholiques de la paroisse de Thai Ha. Le tribunal s’est contenté de reprendre très exactement les condamnations portées contre les accusés, le 8 décembre dernier, par le tribunal de première instance. Accusés de destruction de biens et de troubles à l’ordre public, ils avaient été condamnés ce jour-là, pour quatre d’entre eux, à des peines de 12 à 17 mois de prison avec sursis, à des peines de 12 à 15 mois de rééducation sans internement pour trois autres, et à un avertissement pour le plus jeune. Ils avaient fait appel pour que soit reconnue leur innocence. Immédiatement après l’énoncé de la sentence, les accusés suivis par la foule se sont rendus à l’église de la paroisse de Hà Dông où a été célébrée une messe d’action de grâces.

Les informations concernant ce procès en appel du 27 mars ont été plus difficiles à recueillir que lors du procès du 8 décembre. L’un des sites web les mieux informés, à savoir celui de la paroisse de Thai Ha était inaccessible... Cependant plusieurs autres sites (1) ont pu diffuser des nouvelles dès les premières heures de la matinée.

Après la messe de 6 heures du matin dans l’église de la paroisse de Thai Ha, des milliers de catholiques, en file indienne, ont accompagné les huit accusés et parcouru à pied, sous une légère pluie printanière, les 12 km séparant leur paroisse de Hà Dông, lieu où se déroulait le procès en appel. Une centaine d’agents des forces de l’ordre les ont accompagnés tout au long du chemin. Arrivés sur les lieux, ils ont été accueillis par les paroissiens de Hà Dông. Le procès a commencé à 8 heures. L’avocat principal, Me Lê Trân Luât, n’avait pu rejoindre Hanoi, comme cela était prévisible (2). Il était remplacé par deux de ses confrères, qui s’étaient inscrits avec lui pour la défense des huit catholiques. Un seul prêtre, invité officiellement, a pu entrer à l’intérieur de la salle du procès. Deux autres avaient pris place, avec les proches des accusés, dans une pièce adjacente d’où ils pouvaient suivre les débats. A 9 heures, la foule s’est rassemblée dans le jardin public et les rues proches du tribunal. Elle était surveillée par environ un millier d’agents de police, accompagnés de chiens policiers. Dans la foule, on reconnaissait à leur soutane noire, une vingtaine de prêtres rédemptoristes ainsi qu’une bonne partie des membres du clergé de Hanoi, bien souvent entourés de leurs paroissiens. De la foule fusaient des slogans comme : « Justice et Vérité ! », ou des prières : « Que le Seigneur protège nos frères ! ».

À 11 heures, on estime à environ 5 000, le nombre des participants à la manifestation de prière, groupés en rangs serrés autour du tribunal. La tension semble s’être élevée d’un cran. Les slogans sont scandés avec plus de force. Une communication téléphonique venant de la salle d’audience a informé la foule du déroulement des débats. Les bruits les plus divers circulent sur l’issue probable du procès.

À midi, profitant de la pause de fin de matinée, de nombreux étudiants des universités voisines viennent grossir la foule, certains par conviction, d’autres pour s’informer des raisons de cet attroupement. Vers 14 heures, la foule est toujours là, malgré une chaleur devenue accablante. Après avoir évoqué plusieurs issues possibles du procès, dont l’acquittement ou une diminution de peine, les personnes informées des débats par téléphone donnent désormais comme plus probable une sentence qui reprendra exactement les condamnations prononcées en première instance. Les faits leur donneront raison. Cependant l’ambiance générale à l’extérieur du tribunal reste sereine. Chacun est réconforté par la mobilisation générale des catholiques de l’archidiocèse. Une messe d’action de grâces est même prévue immédiatement après le procès, dans l’église de Hà Dông.

(1) Les informations de cet article proviennent, pour la plupart, de l’agence VietCatholic News et du site de la congrégation des rédemptoristes vietnamiens

(2) Voir EDA 502 et 503
 
© Les dépêches d’Eglises d’Asie peuvent être reproduites, intégralement comme partiellement, à la seule condition de citer la source.



Zenit.org, 2006. Tous droits réservés
- Pour connaitre les modalités d´utilisation vous pouvez consulter :
www.zenit.org ou contacter infosfrench@zenit.org
- Pour recevoir les news de Zenit par mail vous pouvez cliquer ici
Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales