Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 30 septembre 2020 - Saint Jérôme
Publié le : 24 septembre 2007 Source :
 

 

Les news

Le Saint-Siège prépare un congrès mondial sur la femme

ROME, Lundi 24 septembre 2007 (ZENIT.org) - « Tout homme, toute femme fait partie de l’humanum » : tel est le thème du grand congrès que le Conseil pontifical pour les laïcs prépare en vue du XXème anniversaire de la lettre apostolique de Jean Paul II Mulieris Dignitatem (1988-2008).

La rencontre se déroulera à Rome du 7 au 9 février 2008. Elle est organisée par Madame Rocío Figueroa, chargée de la section sur la femme au sein du dicastère que préside Mgr Stanislaw Rylko.

« Nous avons voulu que cette rencontre accueille des femmes des cinq continents, a expliqué Rocio Figueroa à ZENIT ; celle-ci réunira des délégués de chaque conférence épiscopale, des représentants et responsables d’associations catholiques qui œuvrent pour la promotion de la femme dans l’Eglise ainsi que divers mouvements et communautés nouvelles. Seront également présentes des académiciennes qui aborderont le thème de la femme sous l’angle théologique, philosophique et psychologique ».

Le congrès comptera sur la participation de 250 personnes, invitées à s’inspirer de la lettre de Jean Paul II : « Cette lettre apostolique est une pierre milliaire dans le magistère du pape ; c’est la première fois qu’un document pontifical affronte spécifiquement le thème de la femme ».

Le programme - on ignore pour l’instant les noms des intervenants - s’ouvrira sur un compte-rendu de la lettre Mulieris Dignitatem et se poursuivra par une conférence sur « Jésus de Nazareth, Marie et les femmes dans l’évangile et dans la communauté des origines ».

Les travaux seront suivis d’un laboratoire sur « le christianisme et la promotion de la femme », puis d’une conférence sur l’anthropologie, et divers débats durant lesquels seront affrontés les thèmes suivants : la promotion de la dignité de la femme en Asie, le rôle de la femme dans la transmission de la foi en Afrique, la protection de la dignité de la femme dans la société technologique et la société de consommation (Amérique du nord) et la formation intégrale de la femme (Amérique Latine).

« Un des objectifs du congrès consistera à développer les nouveaux paradigmes culturels comme la réduction de la féminité à un objet de consommation, l’idéologie du genre ou le refus de la maternité et de la famille, et la femme dans le monde du travail », a précisé Rocio Figueroa, docteur en christologie à l’Université pontificale grégorienne.

Rocio Figueroa a rappelé que Benoît XVI lui-même a exprimé à plusieurs reprises l’estime de l’Eglise pour la contribution de la femme : « il suffit de citer la catéchèse de l’audience générale du 14 février 2007, justement consacrée à la femme et à sa responsabilité dans l’Eglise dès les premières communautés chrétiennes jusqu’à nos jours ».


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales