Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 7 mars 2021 - Saintes Perpétue et Félicité
Publié le : 29 août 2007 Source : Zenit.org
 

 

Les news

Mai 2008 : Session internationale de l’Ordre des Vierges consacrées, à Rome

ROME, Mercredi 29 août 2007 (ZENIT.org) – La prochaine session internationale de « l’Ordo Virginum », l’Ordre des Vierges consacrées aura lieu en Mai 2008 à Rome, sur le thème : « La virginité consacrée : un don dans l’Eglise et pour l’Eglise ».

On estime qu’environ 300 femmes consacrées de tous les continents pourront participer à cette rencontre. Elle pourront participer à une audience de Benoît XVI.

Le pèlerinage prévoit un moment de recueillement au tombeau de l’apôtre Pierre, une visite à la congrégation romaine pour les Instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique et une rencontre avec son préfet, le cardinal Franc Rodé.

D’ores et déjà des évêques accompagnateurs de France, d’Espagne et des Etats-Unis, ont annoncé leur participation au pèlerinage.

Dès les premiers siècles, des femmes étaient consacrées à Dieu par leur évêque. Elles menaient une vie de prière et de don aux autres tout en restant dans leur famille, rappelle à propos de cette vocation, le site du diocèse de Soissons (http://diocesedesoissons.cef.fr). C’est ainsi qu’en France, sainte Geneviève de Paris fut consacrée après son appel par saint Germain.

Après le développement de la vie monastique, puis des congrégations religieuses, les vierges consacrées dans le monde subsisteront parallèlement aux moniales mais deviendront de plus en plus rares.

La réforme liturgique conciliaire a ouvert de nouveau cette possibilité à des femmes vivant dans le monde, d’où la promulgation du rituel révisé le 31 mai 1970 (cf. décret de la Congrégation pour le Culte Divin) et le n° 604 du nouveau code de droit canonique.
Ce rituel « est compté parmi les plus précieux trésors de la liturgie romaine » (Décret du 31 mai 1970).

L’Ordre des Vierges consacrées n’a pas d’autre fondateur ou fondatrice que l’Eglise elle-même qui a puisé son inspiration dans le mystère de Marie. Cette vocation est avant tout ecclésiale.

A la différence des ordres religieux, « l’ordo virginum » n’a ni règles ni structures communautaires. Les vierges consacrées sont reconnues par le droit canon, à côté des moniales, religieuses, ermites et membres d’instituts séculiers : « à ces formes de vie consacrée s’ajoute l’Ordre des Vierges : se proposant de suivre le Christ d’une manière plus pressante, elles sont consacrées à Dieu par l’évêque du diocèse, selon le rite liturgique approuvé, elles sont épousées mystiquement au Christ Fils de Dieu et dédiées au service de l’Eglise ». Elles vivent dans le monde « sans être du monde ».

Tout en restant dans le monde, dans sa profession, voire dans sa famille, la personne consacrée proclame, par un engagement public, définitif, de virginité perpétuelle, son désir de faire de sa vie, une vie selon l’Evangile avec ce que cette référence comporte de pauvreté et d’obéissance à l’Eglise.

Les insignes reçus sont l’anneau en signe de fidélité, le bréviaire, prière de l’Eglise, et le cierge symbole de son rôle de veilleur.

Elle n’a pas de ministère mais se voit confier une mission de prière, d’intercession et de louange prenant sa source dans l’Eucharistie et l’écoute de la Parole de Dieu. Elle participe à divers engagements dans la société et dans l’Eglise.

En France, elles sont aujourd’hui environ 500, et de plus en plus nombreuses dans divers pays.



Zenit.org, 2006. Tous droits réservés
- Pour connaitre les modalités d´utilisation vous pouvez consulter :
www.zenit.org ou contacter infosfrench@zenit.org
- Pour recevoir les news de Zenit par mail vous pouvez cliquer ici
Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales