Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 23 octobre 2020 - Saint Jean de Capistran
Publié le : 21 août 2007 Source : Zenit.org
 

 

Les news

Intervention du président du parlement européen à la Rencontre de Rimini

ROME, Mardi 21 août 2007 (ZENIT.org) – Hans-Gert Pöttering, président du parlement européen, est intervenu dimanche 19 août au Meeting de Rimini, pour expliquer quelles sont les priorités de l’Union européenne et préciser que les valeurs de référence ne sont pas des valeurs relatives.

Au cours de la conférence de presse qui a précédé la table ronde de l’après-midi, le président du parlement européen, qui a confessé s’être battu jusqu’au bout pour que soit insérée une référence aux racines chrétiennes de l’Europe dans le traité constitutionnel de l’Union européenne, a précisé quelles sont selon lui les priorités en vue du renforcement de l’Europe.

Selon lui, une « Union européenne qui ne soit pas seulement pour les élites, mais pour tous les citoyens », doit avoir comme valeur de référence « les droits de l’homme, la valeur de la personne, également des personnes âgées » et avoir comme priorité le dialogue avec les cultures. « Nous ne voulons en aucun cas fomenter un choc de civilisations, mais créer un partnership », a-t-il affirmé.

Concernant le refus d’inclure une référence aux racines chrétiennes dans le traité constitutionnel, Hans-Gert Pöttering précise : « Personnellement je me suis toujours engagé en faveur d’une référence à Dieu et aux racines judéo-chrétiennes. Malheureusement nous n’avons pas été suivis : la majorité du parlement européen n’était pas favorable à cette référence et il y a eu en particulier la résistance de la France et de la Belgique ».

« Toutefois, a poursuivi le président du parlement européen, les valeurs affirmées de la personne humaine, le fait que chaque personne soit unique, également les personnes âgées et les enfants, sont des valeurs fondamentalement chrétiennes. Dans ce domaine, notre engagement doit se poursuivre tous les jours ».

Lors de la table ronde sur le thème « Quelle identité pour l’Europe ? », John Waters, éditorialiste à l’Irish Times, a précisé qu’il redoutait une banalisation des valeurs communes européennes par respect du politiquement correct. Les valeurs risqueraient alors de ne plus avoir de signification pour personne.

A ce propos, Hans-Gert Pöttering a expliqué sa conception des valeurs communes. Celles-ci ne doivent pas être entendues comme indistinctes et génériques : « Lorsque nous parlons des droits des personnes âgées, des enfants, du refus du clonage, de tolérance, ce ne sont pas des affirmations en l’air ».

En ce qui concerne la liberté religieuse et les relations avec l’islam, le président du parlement européen a affirmé que « si un égyptien peut déclarer son appartenance religieuse à l’islam sur son passeport, cela doit être valable pour toutes les autres religions, christianisme inclus ».

« Nous devons être ouverts au dialogue à l’égard du monde arabe – a-t-il ajouté – mais demander la réciprocité des comportements ».

Abordant ensuite la question de l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne, Hans-Gert Pöttering à précisé lors de la conférence de presse que « la majorité s’est dite favorable, à condition que toutes les conditions prévues soient respectées. La décision relative à l’adhésion, qui n’a pas un caractère automatique, sera prise à l’issue des négociations ».

A propos de la situation en Chine, le président du parlement européen a précisé qu’« il faut profiter de l’opportunité qu’offrent les Jeux olympiques pour faire valoir les droits de l’homme en Chine ».



Zenit.org, 2006. Tous droits réservés
- Pour connaitre les modalités d´utilisation vous pouvez consulter :
www.zenit.org ou contacter infosfrench@zenit.org
- Pour recevoir les news de Zenit par mail vous pouvez cliquer ici
Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales