Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 27 novembre 2022 - Saint Maxime de Lérins
Publié le : 17 août 2007 Source : Zenit.org
 

 

Les news

Le Saint-Siège réaffirme sa position concernant les relations avec les Juifs

ROME, Vendredi 17 août 2007 (ZENIT.org) – Rien n’a changé dans la position bien claire du Vatican quant aux relations entre juifs et catholiques : la salle de presse du Saint-Siège a réagi à une polémique naissante à la suite de la présence du P. Tadeusz Rydzyk, directeur de la station polonaise « Radio Maryja », dimanche 5 août, parmi les pèlerins qui ont participé au traditionnel « baise-main » qui suit l’angélus, l’été, à Castel Gandolfo.

Rappelons que le Vatican est intervenu en 2006 auprès de cette station de radio polonaise pour condamner la diffusion de propos antisémites. Depuis, la conférence épiscopale polonaise a mis en place un conseil de supervision du contenu des émissions.

Le P. Rydzyk, Rédemptoriste, a salué le pape aux côtés du père provincial des Rédemptoristes de Pologne, le P. Zdzislaw Klafka, et d’autres visiteurs, alors que des pèlerins de Pologne venaient de participer à la prière de l’angélus dans la cour du palais pontifical d’été.

Une note de la salle de presse du Saint-Siège, publiée le 9 août, a publié une mise au point à propos de ce « baise-main » du directeur de la radio polonaise.

« Le fait, souligne la déclaration du Saint-Siège, n’implique en aucune façon un changement dans la position bien connue du Saint-Siège sur les relations entre catholiques et juifs ».

On peut se référer aux paroles de Benoît XVI lui-même, entre autres, à la synagogue de Cologne, en août 2005, à l’occasion de la rencontre mondiale des jeunes : deuxième visite d’un pape dans une synagogue, il y aura demain deux ans, le vendredi 19 août 2005 (cf. Zenit du 19 août 2005). Le pape y avait exprimé sa préoccupation concernant l’apparition de nouveaux signes d’antisémitisme et de racisme.

Le pape a aussi tenu à se rendre à Auschwitz lors de son premier voyage en Pologne, en mai 2006 (cf. Zenit du 28 mai 2006). A son retour de Pologne, et lors de l’audience générale du mercredi 31 mai 2006, place Saint-Pierre, Benoît XVI a demandé aux chrétiens de s’engager pour éviter « que l’humanité du troisième millénaire puisse encore connaître des horreurs semblables à celles tragiquement évoquées par le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau » (cf. Zenit du 31 mai 2006).

Le pape évoquait ainsi les six millions de Juifs exterminés par la barbarie nazie en disant : « C’est précisément dans ce lieu tristement célèbre dans le monde entier que j’ai voulu m’arrêter avant de revenir à Rome. Dans le camp d’Auschwitz-Birkenau, ainsi que dans d’autres camps semblables, Hitler fit exterminer plus de six millions de juifs ».

Benoît XVI appelait à la mémoire de la Shoah comme remède aux « pires formes d’antisémitisme » en disant : « Que l’humanité d’aujourd’hui n’oublie pas Auschwitz et les autres ‘usines de mort’ dans lesquelles le régime nazi a tenté d’éliminer Dieu pour prendre sa place ! Qu’elle ne cède pas à la tentation de la haine raciale qui est à l’origine des pires formes d’antisémitisme ! »

Benoît XVI a également voulu inclure dans le programme de son prochain voyage à Vienne et Mariazell, un hommage aux victimes de la Shoah, sur la « Juden Platz » de Vienne, et ceci dès le premier jour de son séjour en Autriche, le vendredi 7 septembre (cf. Zenit du 16 août 2007).



Zenit.org, 2006. Tous droits réservés
- Pour connaitre les modalités d´utilisation vous pouvez consulter :
www.zenit.org ou contacter infosfrench@zenit.org
- Pour recevoir les news de Zenit par mail vous pouvez cliquer ici
Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales