Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 23 octobre 2017 - Saint Jean de Capistran
Publié le : 22 février 2007 Source : Zenit.org
 

 

Les news

Côte d’Ivoire : « Radio Paix Sanwi », radio catholique des non-catholiques

ROME, Jeudi 22 février 2007 (ZENIT.org) – Une radio catholique écoutée surtout par des non catholiques : c’est « Radio Paix Sanwi » d’Aboisso dans le sud de la Côte d’Ivoire, lancée par les missionnaires Stygmatins, qui cette année fête ses 15 ans d’existence : Fides la fait découvrir.

« La radio a été conçue pour appuyer notre travail missionnaire » dit à la revue « Le missionnaire » le P. Dino Facciotti, missionnaire des Stygmatins (« Stimmatini ») qui travaille depuis 20 ans dans le pays. « Radio Paix Sanwi ouvre le premier chemin pour les valeurs que nous proposons, ouvre la voie à l’Evangile mais ne doit pas être considérée comme une Eglise. La plupart de ceux qui nous écoutent dans un rayon de 70 kilomètres ne sont pas catholiques, ni même chrétiens ».

Dans la région couverte par l’émetteur catholique en effet, la majeure partie de la population est musulmane, et une partie est de religion traditionnelle, ou sans religion. « Dans ce contexte Radio Paix Sanwi émet pour tous” dit le P. Facciotti qui présente les futurs projets de l’émetteur : « Nous voudrions créer un journal radio avec des nouvelles des pays voisins comme le Burkina Faso, le Mali, le Ghana, et le Togo vu de beaucoup d’étrangers qui nous écoutent proviennent de ces Etats ».

La radio transmet des programmes relatifs à la santé, au sport, au divertissement et des nouvelles des villages, et sur la tradition ou l’histoire ivoirienne. L’émetteur exerce une importante œuvre sociale en informant la population sur les campagnes de vaccination de l’hôpital local.

Grâce à la contribution de donateurs et techniciens européens, la radio dispose d’appareillages qui sont à la hauteur des émetteurs d’autres pays.

Les Stygmatins sont présents en Côte d’Ivoire depuis qu’en 1967 le P. Oscar Zamburlini et le P. Alberto Fontana s’établirent à Aboisso. Un an après arrivèrent le P. Joseph Bonomi, qui donna naissance à la paroisse d’Ayamé, et trois étudiants de théologie : Flavio Ferrari, Giuseppe Schiavo et Angelo Simion.

En 1973 arrivèrent ensuite le P. Lino Poffe, P. Assuero Mascanzoni et les Sœurs des Pauvres de Bergame, qui commencèrent avec quatre communautés religieuses : Aboisso, Ayamé, Mafferè et Adiaké. Au début la situation était très précaire.

Les Stygmatins sont actuellement présents dans trois communautés : à Aboisso ils suivent la paroisse locale et animent la Radio Paix Sanwi ; à Anuonkua-koutè ils dirigent une maison de formation et suivent deux paroisses ; à Ayamé ils collaborent à la gestion de l’hôpital, dirigent le foyer qui accueille les jeunes étudiants de la circonscription, et suivent quelques maternelles aux alentours, en plus de s’occuper de la paroisse.



Zenit.org, 2006. Tous droits réservés
- Pour connaitre les modalités d´utilisation vous pouvez consulter :
www.zenit.org ou contacter infosfrench@zenit.org
- Pour recevoir les news de Zenit par mail vous pouvez cliquer ici
Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales