Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 27 juillet 2017 - Saints Nathalie, Aurèle et leurs compagnons
Publié le : 30 août 2006 Source : Zenit.org
 

 

Les news

Origine du sanctuaire de la Madone de la Guardia, à Gênes

ROME, Mercredi 30 août 2006 (ZENIT.org) – Le sanctuaire de la Vierge de la Guardia est situé sur le Mont Figogna, à quelque 23 kilomètres au nord de Gênes.

Un berger, Benedetto Pareto, montait chaque jour les pentes du Mont Figogna pour faire paître ses brebis et ramasser du bois, raconte Fabio Arduino (cf. http://www.santiebeati.it). Sa femme lui apportait son repas.

Or, le 29 août 1490, alors qu’il attendait sa femme, une Dame resplendissante comme le soleil se présenta à lui comme la Mère de Jésus, le réconforta et lui demanda de construire une chapelle à cet endroit.

Il objecta, ému : « Je suis si pauvre, et pour construire sur cette montagne haute et déserte il faudrait tant d’argent que je désespère de réussir ». Mais Vierge le rassura : « N’aie pas peur. Tu seras beaucoup aidé ».

Enthousiaste, il se précipita chez lui pour raconter cette rencontre miraculeuse aux siens, mais sa femme se moqua de lui : « Vous avez jusqu’ici été considéré par tous comme un homme simple, désormais on vous tiendra pour fou ». Cela suffit à le dissuader.

Le lendemain, Benedetto monta dans un figuier, la branche céda : l’état de l’homme fit craindre le pire. Alors qu’il était convalescent, la Vierge lui rendit visite, lui faisant doucement des reproches et l’invitant à nouveau à contruire une chapelle. Et il fut immédiatement guéri de toute infirmité.

Toute résistance brisée, Benedetto se mit alors au travail et la chapelle fut achevée en peu de temps et la dévotion à la Vierge du Mont Figogna se répandit au point de rendre nécessaire une église plus grande. Elle fut construite un peu plus haut, à quelque 800 m d’altitude, du vivant de Benedetto.

La chronique de l’apparition remonte à 1530, d’après le témoignage sous serment de deux amis de Pasquale Pareto, fils de Benedetto, qui prit la relève de la garde du sanctuaire à la mort de celui-ci.

La date attribuée traditionnellement à la première apparition est le 29 août 1490, mais ce jour-là était un dimanche, ce qui serait impensable, vu le respect du repos du Jour du Seigneur. Une autre tradition évoque une apparition un mercredi. Dans ce cas, l’année où un 29 août tombe un mercredi serait 1487 ou 1492. Les historiens penchent pour 1487, étant donné qu’on a la trace d’une chapelle dédiée à Notre Dame de la Garde en construction en dès 1488.

Le nom « Guardia » vient de « guardie », désignant les monts ayant une situation stratégique, comme le Mont Figogna, pour apercevoir de loin les navires ennemis ou porteurs d’épidémies. Le vocable est devenu le symbole de la protection de la Vierge. Et la dévotion s’est répandue au-delà de la Ligurie.



Zenit.org, 2006. Tous droits réservés
- Pour connaitre les modalités d´utilisation vous pouvez consulter :
www.zenit.org ou contacter infosfrench@zenit.org
- Pour recevoir les news de Zenit par mail vous pouvez cliquer ici
Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales